• Nous allons avoir, tout les 4/5 jours, une petite histoire spi que la petite cordée de Marie Roger nous proposent de suivre. Alors, laissons nous guider par l'esprit saint en lisant ces lettres...

     

    Petite Cordée 1 : T'as déjà fait le lien entre conduire une voiture et prier. Tu vas vite comprendre après ces quelques lignes. Au volant, il arrive parfois qu'on aille... un peu trop vite. T'es pressé, t'as pas le temps, devant toi en plus, c'est une petite mamie qui conduit. Que fais-tu ? T'accélères un bon coup, tu roules à 120 au lieu de 90, tu loupes un panneau, une sortie, ça t'agace encore plus... t'as le pied sur l'accélérateur au feu rouge... bref, tu fais tout pour que le résultat soit là : être à l'heure ! Au contraire, t'es méga stressé, pas à l'aise, tu préfères ralentir au feu, vert depuis longtemps (on sait jamais s'il passe au rouge bientôt ), tu roules lentement, tu vérifies que t'as rien oublié en montant dans la voiture, quand un camion te double, tu te crispes... là, t'es plutôt méga prudent, voire un peu trop...

    Et dans ta vie spi, t'es plutôt quoi : ta prière ressemble à une Formule 1 ? Ou bien à une tortue ? Regardes bien comment dans ta vie spirituelle, tu peux être parfois méga "speed" : t'aimerais être saint, sainte, et t'en fait plein. Tu te donnes à l'aumônerie, tu parles de Jésus, t'es fièr(e) d'aller à la messe en semaine, de prier tous les matins, t'es engagé(e), tu pries le chapelet... Oui, mais as-tu fait attention à la petite mamie qui roulait devant toi ? As-tu fait attention que la prochaine sortie est faite pour toi ? Tu fais beaucoup, mais es-tu à l'écoute quand il faut changer de direction... ? Et ce stop, même si personne n'arrive à droite, peut-être que le Seigneur te demande de lever le pied, de t'arrêter pour être plus attentif ? En plus ton moteur (qui est ton cœur, ton âme, ton désir profond !) en souffre, il aura moins d'endurance si tu n'acceptes pas parfois de le ménager un peu... Dans l'autre cas, tu vas trop lentement : c'est-à-dire, tu ne te sens pas capable de te lever le matin pour prier, tu te dis que tu n'arriveras jamais à aller te confesser chaque mois, que l'oraison ce n’est pas fait pour toi. Quand quelqu'un parle de sa foi à tes côtés, t'es impressionné. Eh !!! Oh !!! Ton moteur il n'est pas fait pour rester en première : passe la seconde !!! Tu te sous-estime par fausse pudeur. De la même manière que tu as peur au volant, tu as peur de ne pas être à la hauteur de la foi que le Seigneur t'as donné ! Sauf que tu verras, passer de la première à la seconde, ce n'est pas si terrible, ça peut même te soulager le moteur (ou ton âme ! c'est valable pour la confession par exemple). De petits pas en petits pas, tu verras que tu seras déjà en cinquième sur l'autoroute bien plus vite que tu ne le penses !

    T'as saisi maintenant ? Prier, c'est un peu comme conduire : ta vie spi est faite pour t'amener jusqu'à la vie éternelle ! Pas pour que tu casses le moteur qui a trop chauffé parce que tu allais trop vite, ni pour qu'il te manque 1000 km parce que t'es resté sur les routes de campagne toute ta vie ! Trouves le bon rythme, celui que te vas le mieux pour avancer sur la route de la sainteté !