• Neuf jours avec Louis et Zélie Martin -6

     

    6ème jour : VIVRE UN DEUIL

    Prions pour ne pas rester trop longtemps enfermés dans les deuils que nous avons à vivre. Prions pour le repos de leurs âmes, pour que le Seigneur, par les mérites de sa Passion et de sa Résurrection, les entraîne dans sa Gloire.

    Ce matin, à sept heures, nous disions tous les deux les prières des agonisants auprès du lit de mon père. Il s’est trouvé mieux vers dix heures, ce mieux a été en progressant toute la journée, on espère le sauver. Il parle beaucoup plus librement et s’occupe de tout. Ce soir, il se trouve un peu plus mal, la fièvre reprend ; la nuit m’effraie à passer.

    Adieu, ma chère sœur, je suis comme vous le voyez, bien dans la peine, c’est une triste semaine pour moi. Mon cher petit ange qui était si beau, il a fallu s’en séparer !

    Je souhaite de tout mon cœur que vous ne connaissiez jamais ces tristesses-là. Et mon pauvre père, j’ai bien peur de le perdre aussi. (Zélie à sa belle-sœur le 29 août 1868)

    « Prends courage, ma chère Pauline, quoi que le Bon Dieu nous envoie, il faut nous y soumettre ; si je perds ma chère sœur, je ne pleurerai pas sur elle, mais sur moi, car elle sera bien heureuse et nous, nous serons dans la peine ! Cette peine, cependant, sera adoucie par la certitude de son bonheur. »

    Seigneur, tu n’es pas le Dieu des morts mais des vivants ! Tu es vivant et ressuscité pour nous donner la vie et la vie en abondance. Nous te demandons pardon pour tous ces chemins que nous choisissons qui nous entraînent à toute forme de mort. Nous t’offrons nos tristesses et manques de goût pour la vie. Nous te prions par l’intercession de Louis et Zélie pour ceux qui sont attirés par la culture de mort et pour les âmes du purgatoire.

     

    Louis et Zélie Martin, vous qui dans votre vie de couple et de parents, avez donné le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire, par l’exercice de votre devoir d’état et la pratique des vertus évangéliques, nous nous tournons vers vous aujourd’hui. Que l’exemple de votre confiance inébranlable en Dieu et de votre abandon constant à sa volonté, à travers les joies mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances dont votre vie a été jalonnée, nous encourage à persévérer dans nos difficultés quotidiennes et à demeurer dans la joie et l’espérance chrétiennes.

    Intercédez pour nous auprès du Père pour que nous obtenions les grâces dont nous avons tant besoin aujourd’hui dans notre vie terrestre et que nous parvenions comme vous à la béatitude éternelle.  Amen.

     

    On dira ensuite une dizaine de chapelet suivie de la triple invocation : Bienheureux Louis et Zélie Martin, intercédez pour nous.